Georges Brecht - Three argments - 1962

Ce soir, je rentre chez moi, bien heureuse de retrouver mon tendre époux, je fonce et ne me pose aucune question, quel bonheur d'arriver à la fin de ces journées longues et épuisantes. J'ouvre la porte et me dis qu'il doit sûrement être en train de m'attendre là haut, c'est vrai qu'il se fait déjà tard. Bizarrement je découvre un nouveau porte-manteau dans le hall d'entrée avec, déposé dessus, son béret favori et sa veste qu'il met tous les jours pour aller travailler. Je suppose qu'il s'est remis à bricoler... Je lui avais dis pourtant qu'il était trop vieux pour cela. Je cherche maintenant dans tous les coins de la maison et c'est le grand vide, je pense que je suis rentrée trop tard... Maintenant que j'y repense, il m'a toujours dit qu'il voulait redécouvrir sa passion avant de mourir.




  1. Olivier Nyst

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cassandre-Portrait de Pierre Reverdy-1943

Alberto giacometti-femme debout-1959-1960

André Derain-Les Deux Péniches-1906